Vos yaourts sont assez gluants ou trop acides ? Sont-ils plutôt exagérément liquides ? Dans l’un ou l’autre des cas, ces résultats sont probablement dus à de petites erreurs ou à un défaut de préparation. Découvrez au travers de cet article, une technique de fabrication d’un bon yaourt à la maison.

Technique de fabrication d’un yaourt maison

La fabrication d’un meilleur yaourt se base essentiellement sur le type de lait et le ferment utilisé. En ce qui concerne le liquide lacté, il peut être d’origine animale ou végétale. Vous pouvez utiliser le lait de vache entier ou demi-écrémé ou le lait de soja. Cependant, il est important de le pasteuriser. Ceci confère un aspect crémeux au liquide et permet d’avoir un yaourt délicieux.

Quant au ferment, vous pouvez utiliser du yaourt nature. Une autre alternative est de se procurer des sachets de ferments lactiques. Ces derniers sont dans la plupart du temps disponibles dans les lieux pharmaceutiques et dans les magasins de commercialisation de produits bio. Toutefois, il est possible d’utiliser un yaourt déjà préparé comme fermant.

Après l’achat du lait et de la substance enzymatique, vous pouvez procéder à la préparation du yaourt. La recette est simple et consiste à mélanger en proportion égale les deux liquides. On fouette par la suite l’ensemble pour homogénéiser le mélange. Après cette étape, le yaourt brut est réparti dans des pots qui sont mis à l’étuvage. L’étuve peut être une yaourtière et le temps des récipients cet appareil peut varier de 8 à 10 heures. Ce n’est qu’après cette étape que vous pouvez disposer les pots dans un réfrigérateur. La durée de réfrigération est de 4 heures au minimum. Votre yaourt est désormais prêt et vous pouvez passer à la consommation.

Leave a Reply

Your email address will not be published.