Il s’agit du ramboutan, qui fait partie de la famille des litchis, et qui ressemble à un manga japonais ou, tout au plus, à un film de science-fiction.

Le énième fruit bizarre de cette colonne de bizarreries alimentaires que nous offre la nature nous vient d’Asie. Si, dans les derniers épisodes, nous avons illustré le durian et le mangoustan, pour ne citer que deux exemples, voici un autre fruit du bout du monde, résolument nouveau pour nos marchés et nos yeux.

Quel type de fruit est le ramboutan ?

Cette boule rouge vif pousse sur des arbres pouvant atteindre 30 mètres de haut et est “protégée” par de nombreuses protubérances. Des épines recourbées (ne vous inquiétez pas, elles ne piquent pas), semblables à une épaisse chevelure ondulée et désordonnée au sortir du lit le matin. Ce n’est pas un hasard si son nom, qui rappelle une technique d’arts martiaux, se traduit par cheveux ou poils emmêlés.

Encore plus illustratif est le nom donné à ce fruit au Vietnam, appelé aux litchi chevelu. Ce n’est pas exactement un nom qui inspire confiance ou qui nous donne envie de le goûter, mais si la nourriture nous a appris quelque chose, c’est que s’arrêter aux apparences serait une erreur. Dans ce cas aussi.

La particularité du ramboutan est purement esthétique : une fois ouvert, il ressemble à un gros raisin ou à un litchi, car la pulpe céruléenne à grisâtre entoure une grosse graine interne qui, étonnamment, est comestible une fois grillée. Attention toutefois à ne pas exagérer : les graines elles-mêmes contiennent des substances (telles que des terpènes, des tanins et des saponines) qui, si elles sont largement consommées, pourraient être narcoleptiques ou toxiques. Des analyses plus approfondies sont nécessaires pour les considérer comme totalement sûrs pour la consommation humaine.

En dehors de l’usage alimentaire, les graines sont toutefois utilisées pour fabriquer des savons, notamment en Asie. Ils contiennent des substances grasses telles que les acides arachique et oléique. En d’autres termes, vous ne pouvez pas jeter (presque) n’importe quoi du ramboutan.

Propriétés nutritionnelles du ramboutan

Comme beaucoup d’autres fruits de cette région du monde, le ramboutan est un fruit peu calorique, avec environ 80 calories pour 100 grammes de produit. Antioxydante, sa pulpe est riche en minéraux tels que le potassium, le sodium, le calcium, le magnésium, le manganèse et le fer, et contient des vitamines du groupe A, C et E, ce qui la rend recommandée pour les sportifs. En raison de sa teneur élevée en fibres, il est également un allié de notre intestin.

Quel goût a le ramboutan et comment le mange-t-on ?

Comment trouver un bon ramboutan à manger ? Si vous le trouvez dans un magasin ethnique de votre ville, faites attention à sa couleur : elle doit être vive et sans taches, sans auréoles brunes ou noirâtres. Si la peau est verte, le fruit n’est pas encore mûr. Le goût du ramboutan est très similaire à celui du litchi, doux en bouche avec un arrière-goût de rose.

Leave a Reply

Your email address will not be published.